PREVISIONS

Previsions

Surveillance

Tendances

Cartes techniques

Modèles météo  

OBSERVATIONS

Vos observations

Webcams 

Températures 

Radar pluies

Images satellites 

Foudre

Neige

Plages/Océans

Vent / Houle

CLIMATO LIM

Climat par dpts

Normales mens.

Records

Les vents locaux

Bulletins mensuels

Dossiers divers

CLIMATO PC

Climat par dpts

Normales mens.

Records

Even. marquants

Bulletins mensuels

Dossier tornades

MULTIMEDIA

Forum

Vidéothèque






Evénements marquants dans les Charentes de 1900 à aujourd'hui

(Dossier de Nicolas17/69)

separation

Voici une petite liste d’évènements marquants sur les Charentes depuis 1900 (sources articles Sud Ouest et Quel Temps ! de Guillaume Séchet). On y trouvera sélectionnés :
- des évènements exceptionnellement intenses par catégorie de phénomène
- des évènements qui se sont rendus responsables de décès ou de blessures
- des évènements insolites ou rares sur la région
Outre les inévitables lacunes, ce sont donc ces critères de sélection qui expliquent l’absence de nombreux évènements de cette liste, liste évidemment non exhaustive.

Le 1er mars 1923 : un véritable ouragan s’abat sur les Charentes et dans l’Ouest en général : énormes dégâts notamment à Angoulême.


Le 22 février 1935 : un ouragan provoque des dégâts du sud ouest aux Alpes. Les dégâts sont particulièrement importants sur les deux Charentes.


1939 (ou années proches) : une tornade qu’on peut supposer très puissante aurait concerné la zone située entre Varaize et Ruffec.


Le 16 janvier 1955 : une très forte tempête provoque des inondations dramatiques. Rafales à 160 km/h enregistrées sur Angoulême.


Les 14 et 15 février 1957 : lors d’une forte tempête de grande étendue, des rafales à 155 km/h sont enregistrées à Cognac.


Le 20 juillet 1958 : tremblement de terre en Charente Maritime, principalement sur l’île d’Oléron et à Fouras où la rosace de l’église s’effondre.


Du 9 au 17 janvier 1960 : une vague de froid et une tempête de neige entraîne des cumuls exceptionnels. Tout l’Ouest du pays est bloqué.


Janvier 1963 : lors d’une vague de froid exceptionnelle, on a pu marcher sur le littoral gelé à Fouras. Très fortes chutes de neige.


Le 11 novembre 1963 : une violente tempête provoque de lourds dégâts en Charente Maritime.


Les 25 et 26 janvier 1971 : alors que la situation est tempétueuse, une tornade F4 frappe La Rochelle (un mort, dix blessés et 46 sans-abri). Elle s’accompagne de deux autres tornades dans le 17 et le 79.


Les 11 et 13 février 1972 :
deux tempêtes frappent la Charente Maritime en même temps que tout l’ouest et le sud du pays. 141 km/h enregistrés à La Rochelle. Le 12 février, une tornade F2 tue une personne et en blesse deux autres à Charmé.


Le 7 septembre 1972 : une secousse de magnitude 5,7 cause des dégâts sérieux à Oléron, dans l’île d’Aix, à Salles sur Mer et La Couarde. Elle a été ressentie également à l’intérieur des terres (Vals de Saintonge…)


Eté 1976 : pendant plusieurs mois, la célèbre sécheresse sévit sur la région en même temps que tout le reste du pays, engendrée par un anticyclone sur l’Europe du Nord.


1978 : le froid et la neige sévissent en Charente. Une tempête de neige provoque de véritables congères sur les routes transformées en patinoires. On enregistre -7° à Cognac.


Le 14 novembre 1982 : le 14 novembre une tornade F2 provoque la mort d’une personne à Haimps.


Le 24 décembre 1982 : Saintes est victime d’une inondation historique. 16 km de rues sont inondées et plusieurs centaines de familles évacuées.

Les 25-26-27 juillet 1983 : des vents à plus de 150 km/h saccagent des campings à Niort et à Cognac. 0n compte 3 morts et 10 blessés, qui seraient dus à une tornade ayant ravagé le marais poitevin et la région niortaise. Le 27, une autre tornade aurait causé d’impressionnants dégâts au nord de la Charente (hangars entiers déplacés sur une quinzaine de mètres..).


Le 24 janvier 1984 : les vents soufflent jusqu’à 158 km/h en Charente Maritime et dans l’île de Ré, accompagnées d’abondantes précipitations : routes coupées, arbres arrachés, maisons inondées…

Le 16 novembre 1984 : les restes du cyclone Chloé (Klaus ?) s’abattent en Charente Maritime sous forme de tempête. Innombrables arbres et toitures arrachés. 50 000 abonnés privés d’électricité. On enregistre 132 km/h à la pointe des Baleines, 115 km/h à Chassiron.


Les 16 et 17 juin 1988 : des orages s’abattent violemment à deux reprises sur la Charente, au sud est d’Angoulême. Des trombes d’eau mêlées de grêle provoquent coulées de boue et inondations catastrophiques.


Mi avril 1989 : une tempête souffle sur la région pendant plusieurs jours, occasionnant de nombreuses coupures d’électricité. Elle s’accompagne d’une violente tornade à Barbezieux (dégâts sur le collège où des murs et charpentes de préfabriqués ont été arrachés).


En 1989 : Une sécheresse frappe l’ouest de la France depuis l’hiver précédent. Les mouvements de terrain occasionnés entraînent en 1990 le classement en catastrophe naturelle de plusieurs communes, notamment dans l’Angoumois.


Les 12 et 13 septembre 1993 : l’ancien cyclone Floyd arrive sur les côtes atlantiques charentaises sous forme d’une violente tempête (140 km/h à Chassiron). L’île d’Oléron se retrouve coupée du monde.


Le 31 juilllet 1995 : à La Rochelle un orage de grêle extrêmement violent avec front de rafales localisé provoque de gros dégâts dans certains quartiers de la ville (jusqu’à 50 cm de grêle).


Le 7 février 1996 : une violente tempête provoque de nombreux dégâts sur la côte atlantique. Le sémaphore de la Coubre aurait notamment relevé une rafale de 169 km/h.


Les 19 et 20 Novembre 1996 :
une deuxième tempête touche la Charente Maritime. Moins violente mais responsable d’une tornade très puissante qui a parcouru 10 km de St Georges de Didonne jusqu’à Sémussac.


Le 5 mai 1997 : grosse vague orageuse sur la Charente. Le musée François Mitterrand est inondé à Jarnac. A Chabanais, une tornade F2 blesse deux personnes.


Les 16 et 17 décembre 1997 : le 17 est sous la neige. On parle de "tempête de neige". Un particulier aurait mesuré 7 cm à Tonnay Charente.


Dans la nuit du 20 au 21 juillet 1998 : une vague orageuse d’une intensité électrique exceptionnelle, traverse la Charente Maritime et d’autres régions. 3 297 impacts de foudre (sur 22 322 en totalité sur la France) sont comptabilisés en Charente Maritime par Météorage.


Dans la nuit du 8 au 9 août 1999 : une très violente vague orageuse frappe la Charente Maritime, dont les phénomènes venteux et les fortes précipitations provoquent de très lourds dégâts un peu partout.


Le 27 décembre 1999 : l’ouragan Martin s'abat sur les deux Charentes et particulièrement la Charente Maritime. 198 km/h à Chassiron, 194 km/h à Royan Médis (aérodrome), 13 morts en Charente Maritime, plus de 8 milliards de francs de dégâts, 330 000 foyers privés d'électricité.


Le 25 juillet 2000 : une vague orageuse très violente balaie la Charente depuis Barbezieux jusqu'aux limites de la Charente-Maritime sur un couloir d'un km de large sur 15 km de long. La grêle cause des dégâts considérables chez les viticulteurs.


Le 1er janvier 2001 : dans l'après-midi, un front orageux s'abat au nord d'une ligne Oléron-Surgères entraînant orages de grêle, inondations et coulées de boue sur La Rochelle et sa région (St Xandre).


Le 16 juillet 2003 : une très intense vague orageuse traverse le département 17, provoquant des dégâts mémorables dus aux vents violents. 15 000 foyers privés d'électricité, nombreux dégâts sur les constructions et les cultures.


Eté 2003 : une canicule exceptionnelle par sa durée frappe la France entière. En Poitou Charentes, des personnes âgées et même des jeunes sont victimes de malaises.


Juillet 2004 : plusieurs vagues orageuses intenses durant ce mois. Le 7 juillet, une tornade parcourt 7-8 km de Pont l’Abbé d’Arnoult à Romegoux, blessant un enfant.


Années 2004 et 2005 : la sécheresse qui sévit depuis 2003 commence à prendre une tournure exceptionnellement préoccupante avec un sévère déficit hydrique dans la région.


Le 25 janvier 2006, plusieurs départements français de l’Est sont en alerte Grand Froid niveau 2. On enregistre des chutes de neige (jusqu’à 5 cm au sud de la Charente) et des températures négatives.


Dans la nuit du 27 au 28 novembre 2006 : une série de 4 vagues provoquent des dégâts conséquents dans le port de Royan.


Le 1er janvier 2007 : une violente ligne de grains traverse les deux départements, blessant une personne par l’explosion d’un arbre foudroyé. On note également de nombreux dégâts sous rafales de vent et une tornade à Lachaise.


Les 23 et 24 janvier 2007 : une forte perturbation neigeuse touche la Charente puis la Charente maritime avec des chutes de neige de plusieurs cms (5 à 6 cm voire 10 cm par endroit). On relève -7.9 C à Chassors.

Début mars 2007 : les précipitations abondantes provoquent un épisode d’inondations généralisées d’intensité décennales, notamment à Saintes.

[Revenir aux événements marquants]

separation Climat de la Haute-Vienne Climat de la Corrèze

ancre