PREVISIONS

Previsions

Surveillance

Tendances

Cartes techniques

Modèles météo  

OBSERVATIONS

Vos observations

Webcams 

Températures 

Radar pluies

Images satellites 

Foudre

Neige

Plages/Océans

Vent / Houle

CLIMATO LIM

Climat par dpts

Normales mens.

Records

Les vents locaux

Bulletins mensuels

Dossiers divers

CLIMATO PC

Climat par dpts

Normales mens.

Records

Even. marquants

Bulletins mensuels

Dossier tornades

MULTIMEDIA

Forum

Vidéothèque






L'orage monstrueux du 27 Juillet 2005

 

separation

Notes  : Les photos des dégâts ont été prises le lendemain des orages virulents.

D'autre part, vous pouvez cliquez sur les photos pour les agrandir !

 

Voici la situation à 19h30 environ :

Des cellules assez virulentes se sont formées en Dordogne et gagnent le Limousin. Une autre cellule se forme sur Vassivière, plus petite mais hyperactive qui va exploser sur ma ville : Bourganeuf…

Par la suite les cellules naissent toujours dans ce flux de Sud-Ouest instable et très actif et atteignent le Limousin et la Creuse :

mac

Voici la carte foudre de 20h30 puis de 21h :
Je me trouve sur la croix violette pas très foncé au Sud-Ouest de la Creuse

mac mac

Récit

Je pars pour mon 2 ème entraînement avec mes potes de foot. Au programme, 50min de footing dans la forêt de la Perrière, puis du Verger et on revient ensuite…. Mais cet itinéraire idéal n’allait pas être le notre…

Le ciel menace fortement au Sud-Ouest ! Je distingue parfaitement le cumulonimbus avec une base monstrueuse. Je parle alors à mon ami de foot en lui disant : « J’ai vu les radars et un truc de fou arrive sur nous ! C’est du rouge ce qui correspond au max sur les radars… Sérieux, je sais pas si on devrait y aller ». Un dirigeant nous dit alors : « Ne partez pas trop loin quand même » en nous montrant le ciel qui était noir encre. On part alors à 19h 15 et je scrute toutes les minutes le ciel en courant… L’angoisse monte graduellement en moi. Je sens que l’orage ne va pas être pas si sympathique que ça !

On monte alors en courant la côte assez raide de la Perrière puis on s’arrête un petit moment et soudain, un magnifique éclair s’abat sur un pylone EDF à 50m de nous !

mac

Le fameux pylone qui s’est fait foudroyer

Je dis donc à mes potes de faire demi-tour, que cela menace beaucoup trop. Ils me répondent : « Ahh bah on se prendra une bonne douche c’est pas grave ! », d’autres me comprennent et aimeraient redescendre aussi... Je montre alors au loin les précipitations qui couvrent l’horizon de blanc : Le paysage disparaît littéralement sous la pluie : « Ouhh la regarde ce qui arrive là-bas ! On revient ? ». On réfléchit alors quelques secondes puis les premières gouttes tombent. Elles se multiplient très vite en devenant vraiment énormes ! C’est digne d’une pluie de mousson !! On cherche alors un abri au plus vite… Mais rien… On entre donc dans la forêt.
Je me mets directement accroupi, mes potes suivent le mouvement après quelques minutes! C’est alors que la pluie se renforce encore + accompagnée de quelques rafales ! Celles-ci deviennent plus fréquentes, plus puissantes ! C’est alors qu’un de mes potes de foot crie et dit « attention l’arbre va tomber !! ».

mac mac

Les arbres ont été nombreux à tomber sous les rafales puissantes de l’orage
 

On sort alors tous directement de la forêt et on voit l’arbre s’effondrer à la place où l’on était !! C’est un arbre petit mais quand même un arbre ! ;-) On se réfugie dans le bois juste à côté pour attendre que l’orage se calme. C’est alors que tombent des grêlons assez gros déjà mais ceux-ci deviennent énormes !
Ce sont des grêlons qui percent la forêt et qui nous atteignent : de la taille d’une bille et quelques uns de la taille d’une balle de ping-pong ! On crie tous alors car les grêlons commencent vraiment à nous faire mal : on n’avait qu’un maillot de foot et un short ! On s’exclame tous «  ouahhh dingue ce qu’il tombe !! » et je rajoute « c’est dingue j’ai jamais vu ça depuis que je suis né ! » Les grêlons tombent alors encore et encore, on essaie de se protéger mais que peut-on faire face à la grêle avec des maillots de foot et des shorts ?
Les grêlons en masse font vraiment des dégâts et j’ai peur de mourir assommé par les grêlons mais heureusement ils ne grossissent pas encore +… ( Un pote a eu un bleu au niveau de l’œil à cause d’un grêlon ! ). Ils recouvrent maintenant tout le sol de la forêt, on se croit en hiver pendant un certain temps : le sol est tout blanc  !! Le vent se mêle aux grêlons, toujours aussi gros, les arbres se penchent nettement alors quasiment en deux !!
A ce moment là, le front de rafales passe sur nous avec une intensité maximale : des rafales de 100 km/h au moins ! On ne voit rien à 10m ! Tout est blanc, brumeux mais c’est la pluie mêlée à la grêle et au vent qui nous donne cette impression ! On entend alors même plus le tonnerre dehors à cause du vacarme de ces grêlons et du vent!
Quelques arbres tombent encore ! On sort alors, affolés, et on reste quelques minutes dans un champ. Je dis alors « mettez-vous tous accroupis ou à plat ventre, couché mais pas debout ! ». Cela tombe dru encore dehors et donc sur nous 
!

mac

Voici le champ où l’on s’est accroupi et allongé temporairement

L’activité électrique est aussi présente mais heureusement elle est faible... pendant cet orage ! On redescend alors en courant ! Le chemin est parsemé de branches, de feuilles et d’arbres couchés !! On les enjambe, pour certains difficilement, alors en courant et on rejoint une station à essence ! Ouff relâchement total : on est vivant et on est sauvé ! Je raconte vite fait ce que l’on a subi à la caissière pendant 5min puis on repart au stade en courant toujours ! Cela gronde au loin et la pluie recommence à tomber fortement !
On assiste à un paysage chaotique : la route est une rivière, les pots de fleurs sont à terre tout comme les branches et les feuilles des arbres. C’est vraiment impressionnant et irréaliste ! On gagne alors le stade juste à tant puisque un autre orage s’abat par la suite sur Bourganeuf avec d’intenses précipitations mêlées de grêle mais rien de comparable à ce qu’on a connu dans la forêt ! Les éclairs intra-nuageux sont très nombreux !
Le stade devient vite une véritable éponge  alors qu’il était sec et dur juste avant les orages ! On rentre alors dans les vestiaires : un groupe qui était parti devant revient et nous raconte ce qu’ils ont vécu eux aussi. L’un d’entre eux dit avoir vu une petite tornade, une espèce de tourbillon reliant la base du nuage au sol ! Sur le chemin, un de mes potes était parti devant et son groupe derrière lui dit d’arrêter et il s’exécute directement ! C’est alors qu’un arbre tombe juste devant lui…. S’il avait continué à marcher…. Il aurait été sûrement écrasé ! Mes amis me racontent alors qu’ils ont vu une tornade : « un tourbillon descendant du ciel » (Je pense plutôt après réflexion et conseils de mes amis à une tornade de front de rafales ou bien une tornade + un front de rafales)
Je rentre alors chez moi, raccompagné par un de mes potes : les pompiers sont à l’œuvre sur la route qui est coupé par un arbre ! Les tronçonneuses fonctionnent alors à plein régime ! On avance lentement mais sûrement et on trouve un tapis vert de feuilles sur la route, un arbre en travers de celle-ci  et une ligne électrique à terre comme d’autres d’ailleurs! Cette image me fait repenser alors à la tempête de 1999 !
Je rentre chez moi et raconte à ma mère qui vient juste d’arriver cette histoire incroyable ! Puis j’appelle Oliv83 et lui raconte très vite mon aventure dans les bois… mais un orage arrive de nouveau ! Je prends alors vite mon camescope qui a une batterie faible et filme des éclairs somptueux ! Un régal dans le ciel ! Coup de foudre, intra-nuageux !
Tout y est : c’est le rêve après le chaos ! Puis les pluies s’abattent de nouveau sur ma ville accompagnées de rafales puissantes qui finissent par tordre mon lampadaire devant chez moi (cela fera plaisir à certains lol). Une cheminée s’écroule alors chez un voisin avec quelques tuiles ! Cet orage dure une bonne heure ! Ma cassette vidéo est finie mais j’ai filmé tout l’orage avec les plus beaux éclairs et les moments importants ! Mais heureusement j’en ai une autre en réserve.

mac

Evacuation de l’orage par le Nord-Est avec un somptueux coucher de soleil

J’appelle un ami, Baptiste66 qui me met en garde qu’un orage arrive chez moi et qu’il peut être assez fort !

En effet, après une très courte accalmie d’une dizaine de minutes, un cumulonimbus assez monstrueux arrive sur moi ! Sur sa partie Est, je distingue les rideaux de pluie et sur sa partie Ouest, j’aperçois des mammatus et un arc en ciel temporaire !

mac mac

Photos de l’arrivée du cumulonimbus par le Sud-Ouest  

C’est MAGNIFIQUE ! L’orage arrive très vite et s’accompagne d’éclairs superbes, de coups de foudre à répétition ! Tout est dans la boîte à images à l’heure actuelle et j’en suis bien content ;-) ! Cet orage est rapide avec de fortes précipitations mais de courte durée par contre. Une accalmie plus large se dessine enfin tandis que les éclairs de l’orage en évacuation, toujours aussi puissants, éclairent les rues de mon lotissement.

Un cumulonimbus arrive alors de nouveau par le Sud-Ouest, il est magnifique et je le mitraille avec mon APN !

mac

Finalement après 15min, je le vois me frôler mais je vois toujours de très beaux éclairs, que je réussis à prendre en photos, sous une base noire impressionnante !

C’est alors que l’orage s’évacue plus au Nord…

Ce soir là, j’ai tout eu : des éclairs magnifiques, des pluies torrentielles, des rafales énormes, des grêlons monstrueux ! J’ai vécu l’orage en son cœur et dans une forêt ! Je ne dors pas la nuit qui suit et encore à l’heure actuelle (vraiment très peu). Les images n’arrêtent pas de revenir dans ma tête… je m’en souviendrai tout ma vie…

Sur les radars vers 19h30 au moment du passage de la cellule hyperactive, les précipitations vues par le radar étaient rouge synonyme d'intensité maximale ! C’est lors de cet orage que j’étais dans la forêt de la Perrière où il y avait des grêlons énormes avec des rafales de vent de + de 100km/h !

Puis vers 20h15, encore un orage avec pas mal d'éclairs intra-nuageux et de fortes précipitations mélées à des grêlons parfois gros ! Je mattais le spectacle depuis les vestiaires de mon stade.

Vers 20h45, encore un autre orage avec de très beaux impacts et des pluies modérées.

Vers 21h, un orage débarque derrière l’autre sur Bourganeuf avec des précipitations intenses et des rafales très violentes ! L’arbre chez ma voisine se fait malmener de tous les côtés ! Mes volets claquent fortement ! Une partie de la cheminée d'une de mes voisines s’effondre et le lampadaire devant la maison se tord et ressemble à la Tour de Pise après. lol

La Creuse à ce moment était complètement sous les orages et la pluie tandis que la Corrèze et l’Ouest de la Haute-Vienne étaient au sec ! Le point d’alimentation des orages était au Sud-ouest de la Creuse !

Enfin vers 22h une petite cellule qui m’a frôlé avec de beaux impacts (voir images ci-dessus)

ancre

Photos des dêgats à la Perrière, au Verger et dans Bourganeuf même (ballade avec Benoît M.) :


A Bourganeuf :

mac mac

Un arbre à priori foudroyé (gauche) et l ’antenne de la Pizzeria cassée (droite)

A la Perrière (alt. 550/600m) :

Une branche cassée par le vent
 Les rafales n'ont fait qu'une bouchée de cet arbre...


Le chemin qui mène à la Perrière,recouvert de débris (branches, feuilles trouées par la grêle...)
Une moitié d’un petit arbre restant, complètement arraché!

 

Sous l'impulsion des rafales, les piquets se sont effondrés comme des dominos et pourtant on était pas à Domino Day ce soir là... loin de là ;-)
Un arbre, complètement déraciné

Photo du même arbre (plus proche) qui est complètement déraciné !
Encore une photo du même arbre un peu plus haut sur le chemin

On continue et on trouve un autre arbre à terre
mais moins imposant que le précédent.
Encore un autre arbre complètement couché sur le chemin pour mener en haut de la forêt de la Perrière

 

Une petite branche cassée mais rien de bien de méchant à côté…

Un arbre déraciné dans la forêt où on s'est réfugié

 

Une autre photo de la forêt où on était abrité (moi et mes potes du foot) et où des arbres sont tombés comme on peut le voir !
En montant encore, on trouve encore un arbre couché ! C’est dingue !

mac

Le chemin pour redescendre est une vraie ratatouille de feuilles et de branches !

ancre
Au Verger (alt. 500m) :

mac mac

Tout comme à la Perrière les dégâts sont impressionnants avec les branches, parfois énormes, des arbres cassés. Les chemins sont aussi recouverts de feuilles, de branches cassées…

Vous avez demandé une tranche de jambon? Heu d'arbre? En voici une 20/25m !
Et un peu en contre bas un arbre réduit en un vulgaire tas de branches !


Un arbre tombé mais stoppé in extremis par son compagnon des bois ;-)
Ouf ! Encore une branche stoppée net par un arbre ! Les arbres ont joué au tetris ? ;-)

Pour finir une petite anecdote sympa que m'a raconté un ami (Stéphane V.) :

Il prenait de l'essence à la station essence de Bourganeuf qui se trouve à 400m d'altitude environ et l'orage l'a surpris lui aussi . Les rafales l'ont collé à la pompe à essence et il ne pouvait plus bouger pendant tout ce temps !! ;-)

 

Pour finir voici la superbe vue que l'on a de la forêt de la Perrière :

mac


Merci d'avoir lu en entier tout ce dossier consacré à cet orage et à ses dégâts exceptionnels !


separation

ancre